6 étapes
12 commentaires
3ème édition pour ce festival dédié aux voyages et à l'aventure ! Concerts, expos, conférences et films sont au programme et ce durant 4 jours (26 au 29 septembre)!
Septembre 2019
6 jours
Partager ce carnet de voyage
1

25 septembre 2019

Je pars aujourd'hui pour Montpellier. Le trajet par train est long; je l'effectue donc en deux fois.

Après un bon petit-déjeuner, je range mes dernières affaires. Je prends le temps de papoter avec mon coloc de chambrée, un Australien, ainsi qu'avec mes proches sur les réseaux sociaux. Peu après 10h, je quitte l'auberge pour la gare. En 10 minutes à pied j'y suis. Mon ticket en main, je trouve aisément le quai. Le départ est à 11h, je suis un peu en avance; j'attends donc patiemment. Le TGV arrive; je salue les personnes autour de moi et prends place.

C'est parti pour 2h de trajet en direction de Milan. Je mets un peu de musique et commence à rédiger mon début de journée. Mais très vite les paupières tombent. Je m'assoupie, plus de son, plus d'image ...

Réveillée par le contrôleur, une heure s'est écoulée. Je ne vois pas le temps passer, je bouquine quelques belles pages puis le train arrive déjà en gare de Milan.

J'ai lu sur le net que cette dernière, datant des années 1930, ne laisse pas indifférente un voyageur qui prend le temps de la regarder. Et effectivement elle est massive mais belle ! A l'extérieur (place Duca d'Aosta) et surtout en son sein il y a de grandes arches en acier et de beaux ornements aux murs (fresques, signes du zodiaque, etc.). Elle possède par ailleurs une belle hauteur de plafond avec quelques verrières.

Avec tout ça, il se fait faim ! Je mange un sandwich fait le matin même et pars attraper mon prochain train, il est 15h.

Les heures défilent, je m'occupe sans trop de difficulté. Après la région de Gênes, et au fil des kilomètres, les paysages "côte d'Azur" apparaissent avec palmiers, ciel bleu et soleil !

Bob Marley m'accompagne dans les oreilles...

Le train longe la mer et passe un nombre incalculable de tunnels. Au fur et à mesure des arrêts, les passagers italiens le délaissent. Je passe Sanremo, il reste 1 heure de route.

La nuit tombe...

19h40, le train entre en France. Il est arrêté par la police des frontières pour effectuer un rapide contrôle.

Depuis la fenêtre du train, j'aperçois la côte toute illuminée... C'est beau... Par contre, je suis impatiente de sortir pour me dégourdir les jambes !

20h15, me voilà à Nice où je passe la nuit. L'auberge est à 3 min à pied, c'est parfait !

Je ressors dans la foulée pour passer un coup de fil et manger un bout. Je m'en arrête là pour aujourd'hui.

Belle soirée !

2

26 septembre 2019

Ma nuit sur Nice se passe super bien, je dors d'une traite ! Au petit déjeuner, pas de buffet mais des petits plateaux avec divers éléments dessus (pain, viennoiserie, confiture, fruits, etc. ). Tout le monde à la même chose.

Le train est à 11h20, j'ai un peu de temps devant moi...Une fois apprêtée, je décide d'aller voir la mer. Je longe ainsi l'avenue Jean Medecin et traverse la Place Massena avec la magnifique fontaine du Soleil et des hommes-statues (scribes) en résine translucide perchés à quelques mètres du sol !

Le soleil déjà chaud est là, un beau ciel bleu l'accompagne et la mer devant moi. Je descends sur la plage de galets et admire la mer, le paysage, les baigneurs et l'horizon. Des odeurs d'iode arrivent à mon nez, je respire profondément et profite simplement de l'instant présent à regarder le va et vient de l'eau sur la plage.

Sur le chemin du retour vers l'auberge, je m'arrête encore dans l'éco-jardin composé d'une belle végétation typique du sud et d'un miroir d'eau central. C'est reposant.

11h, il est tant d'aller à la gare. Le train est déjà à quai; je m'installe. 20 minutes plus tard je quitte Nice. Mon activité à bord est similaire à celle de hier.

Je longe la mer jusqu'à St Raphaël. Le train chemine ensuite plus dans les terres. L'arrière-pays est ponctué de garrigue, de pins "parasol", de vignes et de cyprès mais également de maisons à tuiles claires, de plaines ainsi que des massifs.

14h, j'arrive à Marseille. Je m'installe dans un coin tranquille, déjeune et écris sur le blog.

Le temps défile, il reste seulement 3/4 d'heure avant mon prochain, et dernier, train pour Montpellier ! Ça devient bon !

16h15, le train quitte la gare. J'en profite du coup pour faire ma sélection pour le festival car une chose est sûre je ne pourrai pas tout faire ni voir. Les entrées pour les films sont déjà achetés. Du coup, je me concentre davantage sur les conférences auxquelles je veux assister, idem pour les concerts, expos et ateliers.

18h, j'arrive à Montpellier !! Bip bip ! Je ne perds pas de temps et me dirige vers l'hôtel pour y déposer mes affaires.

L'hôtel est bien ! Il est situé jusqu'à côté du festival !!

Le check in effectué, je presse le pas pour me rendre à la cérémonie d'ouverture du festival qui a lieu à 19h!

Belle soirée ! Nouveau post demain sur la première soirée du festival !

3

26 septembre, soirée

Le festival a lieu principalement aux alentours de l'esplanade Charles de Gaulle au centre de Montpellier. Je passe par la fouille pour des questions de sécurité et j'accède au village du voyage. Tout est implanté sur la longueur avec d'abord les stands (qui s'animeront demain) puis les food trucks et au fond la scène musicale.

Je me dirige d'ailleurs vers cette dernière où un concert se tient. Il s'agit de Jules Muzanzo

S'en suit la cérémonie d'ouverture. Le président de l'association organisatrice prend d'abord la parole. Viennent ensuite les officiels (élus) et enfin le jury dont la présidente cette année est Sophie Jovillard, la présentatrice phare de l'émission Échappées belles !

Et pour finir cette petite soirée, petit set des Mixeuses solidaires.

22h30, fermeture des portes. Je rentre doucement à l'hôtel pour une bonne nuit et être en forme demain !

4

27 septembre 2019

Le réveil sonne...

J'ai passé une excellente nuit; il n'y pas d'autre mot. Je me prépare et descends les 4 étages pour aller déjeuner. Les produits sont bons et variés.

Je prends le temps de manger avec en fond sonore et en images la télé évoquant la mort de Jacques Chirac. L'actualité me rattrape. Durant les 3 dernières semaines, j'étais coupée de toute cette réalité du quotidien, comme dans une bulle, jusqu'à en oublier quel jour on était. Sensation étrange, un peu comme "hors du temps".

Une fois prête, je pars pour le festival...

Première rencontre du jour avec Jean-Jacques Savin. Il a traversé, en dérivant, l'Atlantique dans un tonneau en 127 jours. Curieuse, je le questionne sur cette folle aventure! Nous échangeons ainsi un bon moment sur son périple et le voyage en général.

Je déambule dans l'allée centrale et découvre cette station. Je me prête au jeu. Sur le téléphone, des voix, des personnes s'expriment dans leur langue. Sur l'autre, des bruits de mer, de mouettes.

Puis je rencontre Florent DE CARVALHO, Directeur marketing et communication de HEYME. On discute longuement de mon projet tout en échangeant nos coordonnées...

Le temps passe, il est déjà midi. J'assiste à ma première conférence sur "le voyage à travers la vidéo" animée par Laure PRINGUEY de la chaîne YouTube "Toutlauredumonde". Elle raconte son expérience d'aller à la rencontre de l'autre à travers des interviews filmées.

Je me rends par la suite à deux expositions. La première, consacrée à l'Islande. Les photographies sont magnifiques ! Il y a une atmosphère presque féerique qui se dégage des œuvres ! Je suis troublée au début de la visite. Je ne sais pas si ce sont des photos ou des toiles peintes. En finalité, se sont des photos imprimées sur de la toile !

La seconde quant à elle, met en avant le 6ème continent, le monde souterrain. Je découvre, en photos, des grottes disséminées partout à travers le monde. En parcourant cette expo, je me dis que ce que la nature nous offre est fabuleux ! Par ailleurs, certaines photos ont un vrai sens artistique ! C'est beau !

Je prends part après à un atelier photo où comment faire de belles photos avec un smartphone. Jouer sur le regard, les plans, réaliser une composition, jouer avec les lignes de fuite, de force. L'animateur, passionné, montre ainsi quelques astuces permettant à chacun, dont moi, d'améliorer ces prises de vue.

Il est temps de se poser un peu. Je m'installe dans la chill zone et profite de l'ambiance du festival en écoutant Nino Ferrer ou encore Renaud ainsi que l'émission de radio donnée par l'équipe du festival.

Début de soirée, j'approche de la scène pour assister au concert de Marla and the cool chicken. Group swing où piano et contrebasse s'accordent parfaitement avec la voix de la chanteuse! Douce soirée d'automne...

Qui dit voyage dit découverte culinaire. Ce soir, je pars au Japon manger un "donburi". C'est un plat composé de riz, de légumes et d'algues ! Belle découverte, j'apprécie beaucoup !

20h30, je prends la direction de la salle Rabelais pour assister au film "les voies de la liberté" de Mélusine Mallender. La séance est complète !

À travers son film, elle pose la question de la liberté et la notion de celle-ci. Elle donne ainsi la parole à toutes ces personnes qu'elle rencontre sur son chemin avec comme moyen de locomotion, sa moto. D'ailleurs, cette dernière est exposée dans le village. Le deux roues a une taille impressionnante ! Je suis restée "scotché", il pèse près de 250 kg !

Ma soirée s'achève, je regagne l'hôtel...

5

28 septembre 2019

Un beau programme s'annonce aujourd'hui...

Intéressée par l'écriture, je découvre "Bouts du monde", maison d'édition de carnets de voyage. Avec l'éditeur, nous échangeons sur ce monde qui m'est totalement inconnu mais que j'ai envie de connaître...

J'emprunte ensuite l'allée centrale pour rejoindre l'atelier sur les récits de voyage. Animé par la Présidente de l'association Persona, l'échange entre les participants est très animé ! C'est vivant avec beaucoup d'interactions !

Que raconter ? Comment le raconter ? Pourquoi le raconter ? Avec le groupe, je suis amenée à réfléchir et à me questionner dessus. L'animatrice nous fait ainsi part de quelques clés pour mener à bien ce projet.

J'assiste ensuite à une première projection de la journée avec le film "Tom et le monde". Mongolie, Corée, Laos, il parcours ces contrées à sa manière, en randonnant et en rencontrant des autochtones. Le tout est filmé camera à la main. Dans cette salle obscure, je suis littéralement captivée. Par les images et les propos, je rentre vraiment dans l'histoire qu'il propose.

Une pause s'impose... je fais un petit break avant la prochaine séance...

Le what a trip présente des films en compétition mais également un festival OFF. Un premier film auquel j'assiste est "le Népal, à l'ombre des géants" de Mélusine MALLENDER. L'accent est mis principalement sur les femmes issues de différentes éthnies dans un pays qui se reconstruit d'une part, suite à un tremblement de terre et qui est en pleine mutation d'autre part, suite à changement de constitution.

Le second film ou plutôt récit dans ce off, est "la magie des premières fois" d'Eva MONPIED. Elle décide de partir sur les routes du monde pendant 18 mois avec comme objectif "tenter une expérience nouvelle chaque semaine". Elle nous propose ainsi une histoire ponctuée de photos et de vidéos.

18h30, changement de décor et place au concert des London Jack! Belles sonorités et rythmes entraînants !

En attendant le prochain concert, je découvre la cuisine sénégalaise en mangeant un "mafé de légumes", à base de riz, légumes et d'arachide. Les saveurs se mélangent très bien ensemble ! C'était une première et elle était bonne !

Le second concert de la soirée est donné par "Gambeat and Mauro" où rythmes cubains/sud-américains se mêlent aux beats du DJ !

6

29 septembre 2019

J'assiste ce matin à la conférence de Philippe MONTILLIER, "30 ans sur les chemins du monde". Voyageur, trekkeur, photographe, ce dernier nous fait part de son parcours de vie, son goût pour les lectures d'explorateurs mais également et surtout, il nous parle de ces voyages qu'il effectue à travers le monde. Les photos projetées sont époustouflantes ! Sous la tente, j'ai les yeux écarquillés sur les images et la beauté qu'elles renvoient !

Je me rends ensuite à la première projection de la journée, "universelle et sans frontière" qui se tient à la salle Rabelais. Alexandre Hagenmuller part, sur son vélo, à la rencontre de musiciens de toute l'Europe. À travers la musique, les frontières disparaissent et les peuples ne font qu'un !

Petite pause déjeuner avec une spécialité latino-américaine, l'arépa ! C'est un petit pain de maïs fourré avec des carottes crus assaisonnées avec de l'ail, de la coriandre et un peu de citron! Un délice !

Pour clore ce festival, je prends part à la projection d'un film (de Frédéric FURNELLE) sur l'Éthiopie, "marcher pour genna", autrement dit marcher pour Noël. Je découvre, par ces images, ce pèlerinage à travers le pays, la beauté des hauts sommets éthiopiens, la belle lumière des plateaux, l'hospitalité et les rencontres faites sur le chemin ! Quel beau voyage !

Le festival touche à sa fin...

Je sors des salles obscures et referme cette parenthèse. J'ai eu beaucoup de plaisir à y participer, à échanger et à rencontrer d'autres voyageurs. Au travers de ce que j'ai vu, entendu, goûté et expérimenté, je sors de ce festival plus riche ! Merci au WHAT!

Belle soirée !